Prochains événements

Peace and Cooperation a une mission mondiale

Depuis qu’elle a été désignée messagère de la Paix par les Nations Unies en 1986, elle a présenté toutes ses campagnes à la Grosse Pomme au siège des Nations Unies à des conférence de presse, avec le soutien de la Représentation Permanente de l’Espagne. Depuis de 2005, la cérémonie de remise des prix est célébrée dans différentes villes du monde entier.

Dès 2011 est lancé le projet “Les Chemins”. Il couvre toutes les activités et événements de la campagne scolaire et détermine quelle ville aura l’honneur d’accueillir le couronnement des prix scolaires. À ce jour ont déjà été célébrés les “Chemin de Jakarta”, “Chemin de Manille”, “Chemin d’Alger”, “Chemin de Hong Kong” et “Chemin de Buenos Aires”. Cette dernière s’est conclue dans la capitale Argentine le 22 novembre 2016. Le lieu a été choisi lors de la réunion du jury international, le 24 octobre, Jour des Nations Unies. Pour 2020, nous proposons Vienne.

Cette vocation universelle, menée lors de campagnes dans différentes écoles, nous a fait rencontrer de nombreux compagnons de route et amis grâce aux valeurs partagées et aux moments de grande fraternité.

Tous nos prix scolaires ont pour objectif d’apporter un éclairage et une réflexion collective sur les grandes problématiques mondiales.

Le prix 2020 est dédié au future des enfants et jeunes en collaboration avec l’Organisation pour la Sécurité et Coopération en Europe (OSCE).

Pourquoi ne mettrions-nous pas notre créativité à contribution pour obtenir un monde meilleur ? C’est la proposition, le grand défi que nous proposons aux élèves et professeurs du monde entier. C’est donc pour avancer dans notre pèlerinage que nous faisons un appel à tous nos amis pour qu’ils nous aident à continuer et à améliorer notre travail.

Conseil international

Lors de ces années d’activités, nous avons remarqué que le thème de la créativité était la clé pour participer à notre campagne annuelle, et qu’autant les écoles indépendantes que les écoles appartenant à des réseaux s’y associaient de la même manière.

C’est comme cela qu’est née l’idée de constituer un Conseil International et les réponses ont été très positives. Des initiatives très originales ont émergées, tel la School of Creativity de Hong Kong, animée par Mike Chan et sa chaîne de boutiques-atelier, ou encore l’incroyable réseau créatif de CEDART au Mexique, et de KANOON en Iran.

Mike Chan précédemment cité, la directrice de KANOON Zohreh Shamloofard et les éducatrices mexicaines María de Lourdes Dorado et Pilar María Moreno Jiménez font partie de ce Conseil International. C’est également le cas de l’Institut Carlos Steeb de Buenos Aires, dirigé par Ariel Arévalo, la European School de Colombie de la promotrice sociale Claudia Beatriz Mosquera Guzmán, et notre ancienne collaboratrice d’Arequipa (Pérou) Cecilia Medina-Villanueva. Le Conseil International compte aussi, aux Philippines, Rodel Ramos Rivera et sa Quirino High School, à Tétouan au Maroc le travail de l’Institut Jacinto Benavente, le professeur Jelshyam en Inde, Jean Félix Ebo’O, président de Amis de la Planète du Cameroun et Alina Balan du collège technique Toma N. Socolescu de Ploiesti en Roumanie, ainsi qu’Eleni Gavrielidis Kouta et Constantinos Georgiou à Chypre. On ne peut pas oublier Meliha Mustafic and Mirnesa Lepara de l’école Prva Osnovna Skola Konjic School en Bosnie-Herzégovine.

En Espagne, nous bénéficions de la participation de Pilar Barroso, directrice du collège Caude de Majadahonda, Andrés Izquierdo, professeur à l’Institut Isabel la Católica de Madrid, Chelo Marazuela, professeur à l’Isidra de Guzmán d’Alcalá et Mercedes Roig professeur en développement au Collège Sansueña à Zaragoza.

Enfin, un paragraphe spécial est réservé à la contribution extraordinaire de l’éducatrice Elvira Sánchez-Igual de l’Association Mondiale de éducateurs pour enfants et AMEI-WAECE qui a conçu les bases des derniers concours et qui les a présentés à Joaquín Antuña aux Nations Unies de New York.

Ainsi, avec l’expérience et l’enthousiasme accumulés en plus de 30 ans, Paix et Coopération remercie le soutien de ces défenseurs de la créativité et de tant d’autres qu’il est impossible de tout énumérer. Et elle lance par la même l’Alliance Mondiale pour la Créativité.

Pour mettre en place cette initiative, un secrétariat général coordonné par Noelia Silva a été créé ainsi qu’un Comité de Conseil dont s’occupent Georgia Hristea et Ester García ainsi que d’autres collaborateurs.

Un accord de collaboration a été signé avec le Centre Riojano de Madrid et avec le soutien du journal Galicia Digital de Lugo et son directeur Xulio Xiz. De même, nous soutenons le Global Partnership de Jeffrey et Sonia Sachs pour la réalisation de le 17e objectif des ODD (Objectifs du Développement Durable).

C’est donc tout un puzzle, un kaléidoscope de créativité qui se rassemble autour du prix scolaire Paix et Coopération. Le directeur général de l’UNESCO de l’époque, Koichiro Matsuura, a évoqué Paix et Coopération dans son message au forum de Barcelone en 2004 comme “une organisation qui a acquis une grande expérience dans l’inlassable défense de la paix et de la non-violence, et dont l’une des initiatives les plus singulières a été de distinguer, par son prix scolaire Paix et Coopération, les efforts de ceux qui, aux quatre coins du monde, mettent en pratique les idéaux de paix et de respect de la diversité culturelle”. Des paroles généreuses qui nous ont encouragé à aller de l’avant avec entrain, à s’ouvrir à tous les intéressés pour qu’ils puissent mettre leur créativité au service de la paix, et pour que ce prix serve de forum de discussion et de propositions.

Pour finir, nous nous devons de regarder vers l’avenir et d’approfondir l’internationalisation de Paix et Coopération, notamment par la diffusion du prix scolaire de 2017 “En regardant les Étoiles – l’Avenir du Monde”. Un accord de collaboration a été signé avec l’UNOOSA (Bureau des affaires spatiales des Nations unies) pour la réalisation de cet ambitieux projet. Deux défis s’offrent à nous : s’ouvrir à la fraternité et repenser notre monde, en contemplant au-delà des galaxies, pour la tolérance et la paix. 2017 sera “L’année des Étoiles”.